Sélectionner une page

Les étapes pour devenir Pro-Gamer

Devenir Pro-Gamer et gagner sa vie en jouant à des jeux vidéos en ligne, c’est le rêve de tous les amateurs de jeux vidéos !
Rêve en passe de devenir réalité pour de plus en plus de joueurs français mais surtout étrangers (notamment aux Etats-Unis, en Corée ou en Europe de l’Est).
Etre payé pour jouer toute la journée à des jeux vidéos demande néanmoins un certain entraînement et une certaine détermination. Mais alors comment devenir un joueur professionnel ?
On vous donne les informations essentielles à connaître avant de se lancer ainsi que quelques clés pour atteindre votre but ultime !

Pratiquer le e-sport toute la journée demande des capacités et des connaissances précises

League of Legends, Starcraft II, Counter Strike Global Offensive, World of Warcraft : voici quelques références du milieu qui connaissent de nombreux adeptes à travers le monde.
Mais devenir joueur professionnel n’est pas uniquement une partie de plaisir. Afin d’acquérir ce statut, il est indispensable de s’entraîner de 35 à 50 heures par semaine, au moins, sur un seul et même jeu. Il ne s’agit plus d’un loisir mais d’une activité à temps plein, nécessitant concentration et détermination.
A l’instar des joueurs de foot ou de rugby, les joueurs professionnels de jeux vidéos sont aujourd’hui encadrés et entraînés pour gagner les parties lors de tournois mondiaux qui sont organisés entre les différents équipes.

 

Les enjeux financiers sont aujourd’hui colossaux ! Lors d’un tournoi de League of Legends en 2014 à Seattle, aux Etats-Unis, la récompense attribuée aux vainqueurs atteignait pas moins de 11 millions d’euros.
Esport argent

 

Les plus grands joueurs pro attirent donc les convoitises et ont également des sponsors. Ils consacrent toute leur vie aux jeux vidéos. C’est ce qu’on appelle l’esport ou sport électronique, en français.Les principales qualités d’un joueur pro de sport électronique sont la connaissance et la rapidité.

 

La connaissance très pointue et précise des jeux, de leurs stratégies et de leurs combinaisons d’actions représente environ 50 % du travail d’un bon pro-gamer. Une fois les connaissances acquises et intégrées, le reste du travail consiste à améliorer ses capacités de réflexion et d’exécution. L’esprit tout comme l’œil et la main doivent être vifs ! Un bon joueur doit prendre des décisions de façon très rapide et les exécuter tout aussi rapidement grâce à sa souris. Efficacité et rapidité sont les maîtres mots d’un joueur aguerri !

 

Devenir Pro-gamer progressivement

Des débuts hésitants dans un jeu vidéo à la création de ses propres contenus de communication, en passant par l’intégration dans des équipes, le chemin vers le métier de pro-gamer peut être semé de difficultés.

Découvrez notre guide détaillé sur l’entrainement d’un pro-gamer

Afin de devenir pro-gamer, il faut trouver son jeu de prédilection et y jouer assidûment, de longues heures durant. Il faut donc se concentrer sur un seul et même jeu et ne pas se disperser. Consacrez y tout votre temps.
Emmagasinez alors un maximum d’heures de jeu et d’informations extérieurs pour améliorer votre propre jeu. C’est là que la connaissance de l’univers du jeu choisi débute et vous permettra, par la suite, de devenir un très bon joueur.
Vous devrez également développer des capacités de mémorisation, d’anticipation et des réflexes qui feront la différence avec les autres joueurs amateurs.
Ces débuts peuvent être fastidieux. Pour atteindre votre but, il convient de garder sa motivation et sa détermination intactes.

Après cet entraînement personnel, vous pourrez songer à intégrer une équipe, si votre niveau vous le permet. Observer des joueurs plus expérimentés, bénéficier de leur savoir faire et de leurs conseils peut et doit vous aider à progresser plus rapidement.
Réussir son intégration dans une équipe est primordial pour avoir une future visibilité et notoriété. Élargissez alors vos connaissances et faites vous connaître dans le milieu du jeu vidéo.
Pour ce faire, n’hésitez pas à participer à des tournois afin de commencer à vous faire connaître auprès des personnes influentes.

Se faire un nom est bien évidemment indispensable pour la suite.
Participer à des événements aura des effets bénéfiques sur votre ascension future ! Vous pourrez vous entraîner auprès de joueurs plus expérimentés et gagner de l’expérience très rapidement tout en élargissant votre liste de connaissances et de contacts dans le milieu de l’e-sport.

Une fois certains tournois gagnés, vous pouvez commencer à développer votre propre image sur les réseaux sociaux. Vous n’êtes plus un ou une total(e) inconnu(e) dans le milieu de l’e-sport et avez donc intérêt à créer votre chaîne de streaming, votre compte Twitter, etc.
Vous pourrez ainsi espérer développer une base de fans qui permettra de vous donner une certaine crédibilité. Communiquer sur son jeu est primordial. Diffusez vos sessions d’entraînement de façon régulière afin de fidéliser vos fans.

Pour attirer un plus grand nombre de personnes sur vos vidéos, n’hésitez pas à leur faire partager avec humour vos moments forts lors des tournois, glissez des anecdotes. En fait, suscitez la sympathie pour attirer le plus grand nombre de personnes possible sur vos partages de vidéos !

Pensez néanmoins qu’une carrière de gamer est courte car votre jeu est voué à disparaître, un jour ou l’autre. Songez donc à votre reconversion afin de ne pas vous retrouver très rapidement sur le carreau.

Différentes sources de revenus

Un pro-gamer bénéficie de sources de revenus très diverses et souvent, malheureusement, fluctuantes.
Pour être considéré comme un joueur pro, il faut avant tout obtenir un salaire fixe qui est régi par la loi. Ce salaire provient soit de son sponsor, soit de son équipe.

Un pro-gamer pratiquant l’e-sport bénéficie donc d’un accompagnement via sa structure ; une aide matérielle lui est fournie (équipements, vêtements, etc.), mais il bénéficie également d’une aide administrative lors des déplacements en vue d’effectuer les tournois, etc.

 

Trouver un sponsor peut s’avérer très important pour améliorer son salaire. En France, les sponsors misent encore peu sur les joueurs d’esport car il perdure une méconnaissance de ce milieu.
Pour solliciter un sponsoring, il faut détenir une communauté de fans solide et avoir une forte visibilité dans le milieu du jeu en ligne. Vous devez tenir à jour et peaufiner votre chaîne Youtube, Twitter ainsi que vos blogs spécialisés. Communiquer et partager un maximum ses liens est donc indispensable pour attirer les éventuels sponsors.

sponsor esport redbull

Deuxième source de revenus : le streaming. C’est très simple : le joueur se voit reverser des sommes selon le nombre de vues d’une pub qui s’affiche avant sa vidéo. Deux organismes sont en compétition dans ce domaine ; TwitchTV et Dailymotion.
Cette base de revenus nécessite d’avoir une très forte et grande communauté de fans enfin d’engendrer un maximum de vues et donc de revenus. Ce salaire n’est donc bien évidemment pas fixe car il dépend de son audience.

Dailymotion Twitch

 

 

 

 

Troisième source de revenus possible : les sommes versées aux gagnants lors des tournois organisés. Une fois encore, ces revenus sont variables, notamment avec la recrudescence de la concurrence et la faible différence de niveaux entre les joueurs.

Vous l’aurez compris, à moins d’être très doué dans ce domaine et de bénéficier d’une communauté de followers importante, faire de l’esport son métier reste risqué car les situations précaires sont courantes dans ce secteur. Les revenus sont très variables et ne permettent que très rarement de vivre pleinement de sa passion.

 

Des revenus inégaux selon les pays

En plus d’être irréguliers, les revenus du sport electronique en France sont réputés plus bas qu’ailleurs.
Pourquoi ?
En France existe la notion de SMIC ; une structure doit fournir un salaire minimum à ses salariés tandis que cette notion est inexistante en Allemagne, par exemple.

Les équipes étrangères sont donc plus enclines à salarier leurs joueurs car ils n’auront pas d’obligations légales strictes à respecter. Certains pays imposent un salaire minimum mais ce montant est bien en dessous du montant français, ce qui explique la faible proportion des équipes françaises par rapport aux équipes étrangères dans le milieu de l’e-sport.

Partir à l’étranger peut être la clé ouvrant la porte au métier de pro-gamer. L’Allemagne et les Etats-Unis ont des sponsors très présents qui investissent dans des équipes esport car les communautés y sont fortement développées comparé à la France.

Vous l’aurez compris, les réalités du métier sont difficiles dans le domaine de l’esport. En effet, afin de faire de son rêve une réalité, il convient de travailler dur et de s’accrocher très fort à son envie de percer.

Seule une minorité des meilleurs joueurs bénéficie de salaires viables, leur permettant de vivre de leur passion.

En France, cette constation est d’autant plus vraie car les sponspors sont plus frileux qu’ailleurs. Pour réussir dans ce secteur, il faut donc s’entraîner de façon acharnée et passer de longues heures devant son ordinateur ou sur sa console de jeux.

Il ne faut pas oublier non plus que vous serez amené à voyager souvent, à l’occasion de tournois divers et devrez donc penser à bénéficier d’aides matérielles via l’intégration à des structures certifiées ou via vos sponsors.