Sélectionner une page

En effet, nos chères petites têtes blondes autrefois passionnées par les cartes Pokemon sont aujourd’hui devenues des dieux du clavier ou de la manette. Des as du clic, et lorsque vous collez l’oreille à la porte, vous entendez votre enfant psalmodier un langage bizarre venu d’ailleurs.

Des mots comme : 360noscope ou GG ou encore RushB, GoDPS et bien d’autres viennent fleurir dans sa jolie bouche.

Et là c’est le drame ! Par un après-midi pluvieux teinté d’éclairs, celui-ci lance en claquant la porte (parce que forcément vous ne comprenez rien à la vie du haut de vos 40 ans) :

“Je veux être pro gamer et faire carrière dans l’Esport”

Mon fils veut devenir pro gamer

Un Pro Gamer c’est quoi ?

Un pro gamer ou joueur professionnel en français dans le texte, c’est une personne qui ne joue pas aux jeux vidéo. Contrairement à ce qu’on peut penser, le pro gamer travaille lorsqu’il fait ce que nous, pauvres mortels appelons jouer. Là est la nuance et j’insiste car c’est toute la différence.

Si vous jouez pour le plaisir et que vous êtes incapable de vous entraîner très sérieusement pendant des semaines afin de vous préparer a une rencontre ou une LAN (rencontre de joueurs afin de s’affronter sur un ou plusieurs jeux video) alors vous ne faites pas partie des joueurs professionnels.

C’est aussi simple que ça.

Le pro-gamer a une hygiène de vie très cadrée et son entraînement est proche du 7h à 8h par jour en France. Pour info, en Corée, l’entraînement tourne autour des 12h voir 14h par jour. Voir mon article sur le planning d’entrainement d’un joueur pro.

Je parle évidement d’un vrai entrainement. Vous n’êtes pas là pour vous amuser. L’objectif à terme c’est de vaincre, d’être le meilleur, de gagner de l’argent voir d’en vivre.

Le Esport c’est quoi ?

Le Esport ou sport électronique est depuis 2016 reconnu par les instances sportives au même titre que le football ou n’importe quel autre sport. Et oui amis parents, l’e-sport est un VRAI sport, comme le foot, les échecs, etc ….

Il y a plusieurs types de compétions dans l’esport:

  1. Equipe contre équipe
  2. 1 Contre 1
  3. Homme contre machine

Il faut bien prendre conscience qu’en France l’esport en est a ses balbutiements. Ce sont les prémisses, alors que dans d’autres pays certains joueurs parmi les mieux payés du monde gagnent plusieurs centaines de milliers de dollars par an.

En France, les médias commencent à s’emparer du phénomène comme TF1 ou Canal + par exemple, et les marques elles aussi commencent à comprendre que celui-ci a un intérêt.

Début 2016 l’état a même décidé de voter un statut légal adapté aux professionnels de l’esport qui ont maintenant le droit de signer un CDD.

Remettons les choses en place

Nos enfants n’évoluent pas, ne grandiront pas, et ne vieilliront pas dans notre monde !

Toute l’expérience que nous avons acquise peut dans certains cas être bénéfique et essentielle pour eux et nous nous devons de leur transmettre. Par contre, ils ne vivront pas dans le monde que nous avons connu : les codes ont changé et changeront encore.

En gros, nous sommes dépassés…. 🙂

Je ne dis pas qu’il ne faut pas leur transmettre tout ce qui à nos yeux est important. Il ne faut seulement pas penser que tout ce qui a été indispensable à notre survie sera nécessaire à la leur.

Grimtag

Depuis quand nos enfants veulent devenir joueurs professionnels ?

 

Quand j’étais jeune je voulais devenir pro au Basket, mon idole était Mickael Jordan et je souhaitais intégrer la NBA. 

J’y ai joué des années à partir de 10 ans. J’y ai laissé mes deux chevilles et mon genou gauche.

J’y ai joué dans la cours d’école avec des béquilles, avec les chevilles ou les genoux plâtrés bref j’étais un fanatique prêt à tout pour devenir pro. Mes anciens professeurs et camarades s’en souviennent encore.

J’ai terminé ma carrière en semi pro a Montpellier à l’époque où j’ai du arrêter à cause de mes chevilles et genoux qui ne suivaient plus… Fin de carrière à 16 ans très difficile…

Vous ne pensez pas que ce que je voulais à l’époque est tout aussi loufoque ?

En prenant en considération le fait que les bons joueurs de basket sont rares et qu’arriver à intégrer la NBA pour un français a l’époque était tout aussi improbable, mes parents auraient tout à fait pu me dire d’arrêter mes bêtises et de me consacrer à mes études.

Grimtag

Qui n’a pas rêvé de jouer aussi bien que notre Zizou national de 1995 a 2000 ?

J’espère que vous comprenez où je veux en venir. Devenir un célèbre sportif professionnel c’est normal pour n’importe quel enfant. Il s’agit d’un rêve puéril dont il a besoin. C’est une forme d’espoir.

Une façon de s’accrocher au rêve, au” tout est possible”, au miracle parfois même.

Dans l’esport la donne a changé : plus besoin de s’inscrire a une club, d’acheter des chaussures, le short etc…

Un ordinateur suffit et vous pouvez vous mesurer au monde entie. Pas besoin d’aller au stade ou d’organiser une partie. Vous pouvez remporter un match en moins de 10 ou 15 minutes. Bref, la compétition est accessible en quelques clics.

Lorsque vous souhaitez devenir professionnel dans un sport, qu’est ce que vous faites? Attention, je parle d’un vrai professionnel.

  • Dans la course à pied, vous allez courir plusieurs heures par semaine.
  • Dans le football, vous vous entraînez en équipe sans parler de la musculation, l’endurance, la théorie
  • Dans le basketball, pareil : de nombreuses heures par semaine sans compter l’entrainement physique et théorique

Bref, dans tout sport si vous souhaitez devenir professionnel il faut y passer des heures et faire énormément de sacrifices.

Si parmi vous il y a comme moi des personnes qui ont voulu et pourquoi pas atteint le niveau de pro dans une discipline, ils savent exactement de quoi je parle.

L’esport un vrai sport de réflexion et de stratégie

Ce qu’il faut comprendre avec l’Esport c’est que votre enfant est passionné par un sport. Même si il est électronique ce sport demande des capacités de réflexion indéniables.

 

Si il avait été attiré par le football ou doué aux échecs, l’auriez-vous empêché de pratiquer dans la mesure où il souhaite a tout prix devenir pro et qu’il démontre des aptitudes à ce sport ?

 

Gamer tired Pro-gamer.fr

 

 

 

En général, le joueur pro débute sa carrière vers l’âge de 14 ou 15 ans. Quand je dis carrière je veux dire qu’il commence à s’entraîner.

 

Il devient compétitif très rapidement, en général aux alentours de 15 à 17 ans et il aura donc une dizaine d’années au mieux pour percer dans le milieu. La carrière d’un joueur pro est très courte.

 

La raison est simple : toute personne disposant d’un pc peut devenir un concurrent. Pas besoin de licence, d’équipement, etc… Si le joueur fait preuve d’un talent indéniable, il peut tout à fait débuter sa carriere et en moins d’un an affronter les plus grands joueurs.

 

Le e-sportif peut tout à fait commencer sa carrière de pro gamer pendant sa scolarisation tout comme il l’aurait fait en se mettant au foot ou n’importe quel autre sport.

 

Ce qu’il faut bien prendre en compte, c’est que sa carrière ou sa passion pour l’esport ne doit pas prendre le pas sur sa scolarité, sa vie sociale, familiale et ses activités personnelles.

Il faut faire en sorte qu’elle soit poursuivie en parallèle. L’enfant a besoin d’etre encadré et avoir des activités extérieures au esport est indispensable à sa croissance physique et psychologique.

 

C’est sur ce point que vous devez rester ferme.

Trouver un compromis entre esport, scolarité et vie sociale

 

La carrière d’un joueur professionnel étant extrêmement courte, il doit préparer l’avenir. Vous pouvez donc associer la pratique de l’e-sport avec les résultats scolaires, le sérieux dans les études et la vie sociale.

Même si ça sera forcement dur et parfois pénible de tenir bon, il faut penser à leur avenir et dans l’esport comme partout, il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Il doit garder les pieds sur terre et se préparer a l’après, anticiper un arrêt de la professionnalisation ou simplement un échec dans les objectifs sportifs.

 

Ne doit pas être mis de côté les interractions avec le monde exterieur. Votre enfant doit avoir une vie sociale, faire du sport, des activités avec ses amis.

Devenir joueur pro risque d’entraîner une forme d’isolation chez votre enfant. Il est indispensable qu’il ait une vie sociale épanouie pour être mentalement et physiquement équilibré. 

 

Donc insistez bien avec lui sur le fait que se lancer dans l’esport ne se fera pas au détriment des activités sportives, sociales, familiales et scolaires.

 

Devenir professionnel de l’esport est un parcours semé d’embuches pour un jeune. Sa carrière va durer au mieux 10 ou 15 ans et au pire il n’arrivera pas à percer malgré ses efforts.

Ce n’est pas comme dans les autres sports où les compétitions peuvent commencer à l’age de 7 ou 10 ans et où vous avez des fédérations de gens bienveillants et bénévoles désireux de vous transmettre leur passion du foot, rugby, tennis etc….

A 15 ans, le professionnel du jeu vidéo doit être prêt à dépasser tous les meilleurs joueurs et il n’y a qu’une philosophie : être le meilleur, battre l’adversaire, gagner.

Oui je sais on dirait un monde de requins où notre bambin va se transformer en gladiateur prêt à tout pour vaincre.

les gladiateurs de l'esport

Nous ne sommes pas vraiment loin de ça malheureusement…

Il n’y a pour le moment pas de Fédération Esport. Les compétitions n’ont pas de règles officielles. Certains organismes ont les leurs et essaient de faire en sorte qu’elles soient prises en compte par tous les autres, mais concernant l’age des participants, il est tout à fait possible pour un jeune qui se lance de tomber sur des Joueurs bien plus aguerris et âgés que lui.

La vrai difficulté, celle qui nous concerne nous en tant que parents est d’associer une scolarité parfois difficile avec une carrière de sportif à haut niveau dans le jeu vidéo.

Comment anticiper la carrière professionnel Esport de mon enfant

 

Il suffit de participer à son évolution dans le domaine : Rien ne vous empeche de rester a l’écart mais d’avoir un oeil bienveillant sur cette nouvelle passion. Tant que les règles mises en place sont respectées il pourra s’adonner a cette activité

Si malgré cela il n’arrive pas à percer et se retrouve dépassé par le niveau des autres joueurs professionnels vous aurez été avec lui et vous l’aurez soutenu.

En aucun cas vous ne serez un élément qui a fait obstacle a son rêve et il pourra compter sur vous en cas de coup dur. Le rappel à la réalité est parfois très difficile et vous devrez être là pour le soutenir.

A partir de là : 2 solutions se proposent à vous (enfin surtout à lui).

  • Soit devenir joueur professionnel passe en second car il a bien compris qu’il n’avait pas le niveau et puis bon se faire humilier devant 300 personnes ça calme pas mal aussi (en général beaucoup arrêtent à ce stade).
  • Soit il insiste ou persévère malgré la difficulté ou parce qu’en effet il a remporté des compétitions et fait preuve d’un don notable dans ce sport.

les deux voies du gamer

Dans ces deux cas ce sera à vous de faire un choix : soit continuer de l’accompagner car il a un don dans l’esport, soit il a échoué mais n’est pas prêt à renoncer et vous devrez le soutenir jusqu’aux prochaines compétitions.

A vous de voir l’impact de cette activité sur votre vie de famille, sur ses activités scolaire ou extrascolaire pour prendre votre décision. Vous pouvez aussi le consulter pour prendre une décision essemble. Certain joueurs arrive a gagner leur vie autrement que dans l’esport, Streamers, videomakers, blogueurs, etc…

 

Ces deux conseils sont ceux que je préconise dans la mesure où cela peut vous permettre d’avoir une certaine complicité avec votre enfant mais aussi cela a comme avantage de vous placer dans la catégorie des soutiens à qui il doit beaucoup plutot que comme le rabat-joie qui ne comprend rien. Cela ne vous empêche pas d’être ferme sur l’aspect scolaire 🙂

Une carrière ça ne dure qu’un temps.. Il faut anticiper l’avenir et le jeune n’a pas toujours cette vision lorsqu’il est dans sa bulle.

Grimtag

 

L’esport est un milieu extrêmement élitiste et comme je le dis plus haut des jeunes joueurs prêts à en découdre sur le net disposant d’un pc et d’une connection il y en a des centaines de milliers voir plus. Aucune barrière ou presque pour être un joueur professionnel. Pas besoin ou presque de sortir de chez soit pour devenir un esportif de haut niveau.

Vous l’aurez compris, il faut lui faire prendre conscience qu’il n’y pas de club junior dans l’esport. Il entre directement dans la cour des grands. Aucune chance ou presque d’affronter quelqu’un dans une quelconque catégorie. Il sera en concurrence direct avec tous les joueurs professionnels.

Quelques conseils de survie indispensables

Toujours montrer que vous le soutenez

Il est plus simple pour vous de lui faire comprendre les priorités si il vous voit comme un allié plutôt qu’un ennemi.

Trouver un compromis qui vous satisfait tous les deux.

Que cela soit pour la scolarité, le temps passé à s’entraîner ou la vie de famille.

Ne pas céder sur les objectifs fixés.

Si vous avez fixé des règles, il faut les tenir, lui/elle comme vous. Cela evitera certains conflits (pas tous rassurez-vous…) 😉

Imposer un rythme de vie équilibré

Faire du sport, sortir entre amis, avoir une vie de famille et continuer sa scolarité sont plus importants que s’isoler devant un écran.

Devenir pro gamer ne veut pas dire etre asocial.

Vous êtes les meilleurs parents pour vos enfants

Personne d’autre que vous ne sait ce qui est le mieux pour votre enfant.

Après tout nous autres parents faisons tout ce qui nous semble le mieux pour nos enfants :).

J’espère que cet article vous servira. N’hésitez pas à me poser vos questions dans les commentaires.

N’oubliez pas que l’important c’est de ne pas perdre le contact avec votre enfant. A cet âge c’est selon moi une des choses parmis les plus difficiles.

Qu’il souhaite devenir joueur Esport ou guitariste dans un groupe de métal l’essentiel c’est de garder le lien 🙂

Grimtag